menu

Thomas Carbou : guitare 8 cordes, voix & électroniques/ 8-string guitar, vocal & electronics
Erik Hove : saxophone alto / alto saxophone
Patrick Graham : percussions / percussion
 

 

 

 

 

 

 


Cette musique s’apparente au « World Jazz » car elle emprunte les rythmes africains, la guitare espagnole, la musique brésilienne ou les mélodies orientales, en gardant l’esprit du jazz et de l’improvisation avec une touche subtil d'ambiances électroniques.

Thomas propose un projet riche en sonorités et en couleurs en mélangeant le son très acoustique provenant de sa guitare nylon à 8 cordes (instrument unique fabriqué spécialement pour lui par la luthière Martine Montassier en 1999) et un son plus moderne et électronique avec l'apport de processeurs d'effets (échantillonneur, ordinateur et pédales) qui lui permettent de modifier et de décupler le son en temps réel.

Entre musique populaire et savante, entre musique écrite et improvisée, ils explorent les sonorités les plus diverses pour le plaisir de l’auditeur.

 

Similar to "World Jazz", this music is inspired by african rhythms, spanish guitar, brazilian music and oriental melodies, while keeping the spirit of jazz and improvisation with a subtle touch of electronic ambiances.

Thomas presents a project rich in textures and colours by way of mixing the pure acoustic sound of his 8-string nylon guitar (custom-made for him by luthier Martine Montassier in 1999) with modern and electronic influences. The use of real-time processing (computer and loop pedals) allows him the ability to sequence and manipulate his sound.

Between popular and bright music, between written and improvised music, they explore many sounds for the audience's pleasure.

 

 

 


2015
 thomas carbou - Hekátê II
Thomas Carbou
 "Other Colors of Hekátê"
 
2013
 thomas carbou - Hekátê II
Thomas Carbou
 "Hekátê III"
 
2012
 thomas carbou - Hekátê II
Thomas Carbou
 "Hekátê II"
2011
 thomas carbou - Hekátê
Thomas Carbou
 "Hekátê"

Thomas Carbou - Hekátê (TC Musique)
Cote de VOIR : 4 étoiles
VOIR RECOMMANDE CE DISQUE

"Placé sous le parrainage de la déesse antique de la lune, de la fertilité et de la mort, ce nouvel opus fournit au guitariste Carbou (qu'on connaît aussi pour ses collaborations avec les Moran, Aurélia O'Leary, etc.) l'occasion de s'aventurer plus loin en ses terræ incognitæ de prédilection, au carrefour du jazz, du folk, du rock et de l'ambient. Escorté pour la première fois sur disque par le saxo Erik Hove et le batteur Jim Doxas, le virtuose de la huit cordes propose une manière de suite en dix mouvements, tour à tour planants ou syncopés, qui invite à la dérive. L'utilisation pertinente de vocalises, de choeurs et d'autres échantillons chantés traités électroniquement contribue à l'atmosphère de nomadisme exotique. Sublime."

- Stanley Péan, VOIR (10 février 2011)

_______________________________________________

Thomas Carbou - Hekátê :

"Thomas Carbou est un guitariste d'exception basé à Montréal. Ce plus récent projet nous transporte dans des atmosphères suggestives teintées d'exotisme et d'impressionnisme où la guitare se fait griot instrumental, guide de flânerie dans un espace ouvert sur le monde, où le sax et la batterie sont commentateurs inspirés, et les voix, parcimomieusement utilisées, aèrent et illuminent les partitions. Mon tout rappelle un mélange brillant de Nascimento et Metheny, mais franchement personnel. Magnifique."

- Espace Jazz, la nouvelle web radio d'Espace Musique (8 mars 2011)

_______________________________________________

Thomas Carbou, divine dérive:

Prendre son temps! c'est, à coup sûr, la posture qu'a dû adopter le virtuose de la guitare huit cordes pour arriver au bout de cet album conceptuel, aux limites de certaines terres musicales inconnues et bien au sommet du jazz créatif. Accompagné du souffleur Erik Hove et du batteur Jim Doxas, apprenti de John Riley (s'il vous plaît !), Thomas Carbou laisse dériver sa musique aux confins du nomadisme et de l'exotisme. Dix titres planants conçus avec quelques touches d'électro et quelques vocalises surprenantes qui guident l'auditeur vers un résultat riche et diversifié. La démarche artistique est profonde, l'album aussi divin que la déesse Hekate en personne. Le guitariste montpelliérain, désormais fixé à Montréal, parvient une fois encore avec ses explorations labyrinthiques à nous envelopper dans le rêve. Un jazzman hors frontières, subtil et talentueux comme toujours.

- Bruce Torrente, Gazette de Montpellier (23 juin 2011)

_______________________________________________

Thomas Carbou, divine suite:

Suite de l’épisode : après Hékaté, voici Hékaté II. La déesse de la Lune inspire définitivement le guitariste montpelliérain désormais installé à Montréal et que l’on a entr’aperçu début avril en accompagnement du Québécois Moran lors d’un concert privé à Cournonsec. Multi instrumentiste, le coquin jamais ne stoppe, il crée, recrée, retravaille et fabrique ce qu’il y a de plus subtil dans les notes et les mélodies. Dans ce deuxième élément, 10 titres desquels se dégage une atmosphère d’inventivité entre Erik Hove au souffle et Jim Doxas aux baguettes. Le sautillant « Deep in the sea » se mêle à l’inquiétant « Before life ». On y retrouve la fluidité d’un Al Kooper et l’impeccable production d’un Larry Carlton. Thomas Carbou est un cérébral et cela ne s’entend pas. Pour un guitariste de jazz, c’est un défi fabuleux à tenir. Il réfléchit, sait s’entourer et sa discrétion n’a d’égale que son talent. Nous attendons la suite pour que cette divine aventure se clôture, qui sait, sous la forme d’une trilogie.

- Bruce Torrente, GAZETTE DE MONTPELLIER (31 mai 2012)

_______________________________________________

Thomas Carbou : le guitariste renversant

Il est certainement l’un des plus impressionnants guitaristes de sa génération. Le Français Thomas Carbou vient de faire paraître Hekátê III, opus final d’une trilogie amorcée en 2011. L’artiste, installé à Montréal depuis 2003, a fait paraître une douzaine d’albums en plus d’être un collaborateur recherché (Catherine Major, Moran, François Bourassa, John Roney, etc.). Il stupéfie grâce à sa virtuosité hors-norme, et charme avec son univers musical foisonnant, moderne et séduisant tout à la fois. Hekátê III est renversant. Voici pourquoi, en trois raisons on ne peut plus subjectives.
Une musicalité sans faille :
Bien sûr, il y a la virtuosité de Thomas Carbou (j’en parlais plus haut), et celle de ses deux comparses, Eric Hove au saxo et Jim Doxas à la batterie (fa-bu-leux), mais il y a surtout une exceptionnelle musicalité, faite de dialogues et de phrases ondoyantes, imbriquées les unes dans les autres tant harmoniquement qu’instrumentalement. Une belle leçon de musique en trio.
Un arc-en-ciel d’influences :
Les compos de Thomas naviguent en eaux changeantes, mais sont toujours aussi fluides et rafraîchissantes. L’Afrique, l’Inde, le folk ou l’électro se croisent sous le chapeau d’un jazz bien enraciné dans le principe d’improvisation, et non dans celui, académique, d’une forme prédéterminée. Avec Hekátê III (en référence à la déesse de la Lune et de la magie Hékate, dans la mythologie grecque), on se laisse prendre par une poésie du son quasi onirique, qui rime avec beauté de la mélodie et perfection de l’interprétation.
Le témoignage d’une indéniable maturité :
Avec cet album, la preuve est faite, si besoin était, que la scène jazz québécoise, et montréalaise en particulier, atteint un niveau de qualité qui n’a absolument rien à envier à n’importe quelle autre sur la planète. C’est fort, très fort.

- Frédéric Cardin, Espace Mu (Radio-Canada) Mercredi 16 octobre 2013

_______________________________________________

Thomas Carbou - Hekátê III (Ad Litteram / Kartel Music)

Cote : 4 étoiles

Avec une tournée à travers le Québec, plus cette nouveauté, le guitariste multi-instrumentiste Thomas Carbou offre plus que du jazz de bon aloi. En dix plages costaudes qui s'écoutent comme un cycle (prévoyez plusieurs écoutes), le passage à l'acte est d'autant plus satisfaisant que l'immensité des compositions vous entrainera dans d'autres mondes. Entouré du saxophoniste Erik Hove et du batteur Jim Doxas, ce Hekate III s'inscrit dans un travail de fond, parois surprenant.

- Christophe Rodriguez, Le JOURNAL De MONTRÉAL (5 octobre 2013)

_______________________________________________

Thomas Carbou - Hekátê III (Ad Litteram / Kartel Music)
Cote : 3 1/2 étoiles
CALME, SEREIN, ACTUEL

Depuis son arrivée à Montréal en 2003, le guitariste Thomas Carbou est très actif sur la scène locale, tant jazz que traditionnelle (indienne dans ce cas-ci) ou chansonnière (collaborateur de Moran). Voici le septième opus du musicien d’origine française, amarré au confluent de ses styles de prédilection. Ici aux côtés du batteur Jim Doxas et du saxophoniste alto Erik Hove, il use d’une guitare acoustique à huit cordes spécialement conçue pour sa technique hybride, pour ses besoins harmoniques (très riches) et mélodiques. Il greffe de menues sonorités traitées numériquement à ses musiques composées pour trois musiciens et improvisateurs. Des vocalises surgissent à l’occasion, on investit un domaine calme et serein, aménagé avec soin. Et qui s’inscrit assurément dans la mouvance du jazz actuel.

- Alain Brunet, La PRESSE (26 septembre 2013)

_______________________________________________

Thomas Carbou - Hekátê III (Ad Litteram / Kartel Music)
Cote de VOIR : 3 1/2 étoiles
VOIR RECOMMANDE CE DISQUE

Guitariste d’exception qui a su s’imposer sur la scène jazz montréalaise par autant par son éclectisme que par l’audace expérimentale de son jeu sur une guitare à huit cordes, Thomas Carbou s’est à nouveau entouré de ses complices Eric Hove au saxophone et Jim Doxas à la batterie (brillantissime, comme toujours), pour un troisième album dans cette trilogie campée aux confins du jazz, du folk, du rock et de la musique électronique planante. Influencé manifestement par Ralph Towner et Bill Frisell, Carbou explore néanmoins un univers sonore éminemment personnel, avec un aplomb qui n’a d’égal que la remarquable cohésion dont fait preuve son trio. Un album exigeant, certes, et pourtant si séduisant à condition de s’abandonner à cette aventure musicale.

- Stanley Péan, VOIR (8 octobre 2013)

_______________________________________________

Thomas Carbou - Hekátê III (Ad Litteram / Kartel Music)

Guitarist, composer and talented multi-instrumentalist Thomas Carbou kicks off the back-to-school season with this new release. Not only is it a great "introduction" to saxophonist Erik Hove and drummer Jim Doxas that wraps themselves around his music, but with Hékaté III, Thomas Carbou unveils a dreamlike universe, sometimes very "coltranian", on ten original compositions.
To define it as fusion of genres would be an insult for such a well-conceived CD, so let's talk about a thematic thinking that includes other elements such as voices and the mouth bow from Nigeria. Patient work for patient listeners, creative and intelligent. Bravo!

- Christophe Rodriguez, SORTIESJAZZNIGHTS (5 septembre 2013)

_______________________________________________

8-String Jazz Guitarist Thomas Carbou Completes His Hekate Trilogy

Hekátê, the Greek goddess of the moon has a dark side and a bright side, governing the crossroads with torches and a key. She was later portrayed with three heads as part of a lunar triad. Paying homage to the mythology enters Montréal’s ingenious master of jazz and world music Thomas Carbou who has released his third disc of the trilogy, Hekate III. Depicted on the cover are three African masks stylized like fingerprints. The album contains ten original, mainly instrumental compositions featuring saxophonist Erik Hove, percussionist Jim Doxas, and an assortment of global instruments such as the Nigerian mouth bow. Gourmet coffee, classic literature, and Thomas Carbou’s music — this is our favourite triad of the moment.

- Shawnpt, CANADIAN MUSIC BLOG (30 septembre 2013)

 


Disques en relation / Related discs :

2004
pure profil...
Thomas Carbou
 "Pure Profile..."
2006
4 more
Thomas Carbou
 "4 more"
1999
viagem 
Thomas Carbou Duo
"Viagem"